[Platine 173] Borderlands: The Pre-Sequel

[Platine 173] Borderlands: The Pre-Sequel

Après un retour sur PS3 (forcé par un passage au SAV de ma PS4 chez Sony), j’ai pu faire monter mon nombre de platine à 173 grâce à Borderlands: The Pre-Sequel.

Après un premier épisode qui a surpris beaucoup de monde et un second volet qui est venu confirmer la maitrise de Gearbox sur son bébé, nous devions nous attendre à une suite.

Un petit retour dans le passé…

L’histoire prend place juste avant les évènements de Borderlands 2.
Nous allons donc apprendre comment le Beau Jack est arrivé au pouvoir sur Pandore.

Gearbox nous annonce encore une fois beaucoup de fun, beaucoup d’armes et beaucoup de méchants à tuer.
Afin de marquer ce nouvel épisode, nous aurons également le droit à un nouveau terrain de jeu : la Lune. Attendez-vous donc à pouvoir sauter un peu partout et de pouvoir pilonner vos ennemis.

Au niveau du roster, nous disposerons de 4 nouveaux personnages (sans les DLC). En prime, nous pourrons même jouer ClapTrap!

Borderlands Presequel Roster

Avis sur le jeu

Malgré les quelques nouveautés, il est malheureux de devoir commencer cet avis par un point négatif… Borderlands : The Pre-Sequel est une simple copie de Borderlands 2.
En gros, le même moteur graphique, qui à quand même plus de 2 ans sur une console en fin de vie, les mêmes quêtes, certaines zones presque identiques, etc.

Du coup, je ne vais pas m’éterniser sur les plus et les moins de cet opus, car vous retrouverez tout ce qui vous a plus dans Borderlands 2, mais également les petits points négatifs.

Au niveau des ajouts, vous disposerez d’encore plus d’armes avec à votre disposition la broyeuse.
En utilisant cette machine, vous pourrez combiner trois armes/modes/boucliers afin d’en créer de plus puissants (normalement).

Enfin, une autre petite nouveauté au niveau des véhicules, vous aurez le Stingray… Ah non en fait… Il est déjà proposé dans un DLC du deuxième volet.

Vous l’aurez compris, ce Borderlands est bon, mais grâce aux ingrédients des précédents opus !
Rien de ce qui a été ajouté ne justifie d’acheter ce jeu plein pot. Il s’agit pour moi d’un simple stand-alone de Borderlands 2 et non un jeu à part entière.

Pour terminer, je vous conseille de réaliser ce jeu en coop afin de ne pas avoir (trop rapidement) un sentiment de frustration en découvrant ce jeu !

Difficulté du platine

Comme pour ses prédécesseurs, comptez environ 50 heures pour obtenir le platine. Il n’impose aucune réelle difficulté si vous prenez bien le temps de regarder votre avancement dans les défis.

Vous devrez effectuer une partie complète afin d’atteindre le niveau 35 et une seconde pour atteindre le niveau 50. Sur la seconde, je vous conseille vivement de faire les quêtes secondaires qui rapportent un max d’XP. Laissez de côté les quêtes longues et non-productives.

Pour les défis, pas de conseil particulier sauf de jouer avec toutes les armes du jeu rapidement afin de débloquer les défis cachés. Faites-vous ensuite plaisir avec vos armes de prédilection.
Pensez à follow Gearbox sur Twitter ou Facebook afin d’obtenir régulièrement des clefs en or et donc un stuff potable. J’ai trouvé que le jeu était assez radin sur les loots.

Dernier conseil et pas n’importe lequel, commencez le jeu avec ClapTrap. Le trophée lié à ce personnage est certainement le plus long, car il est aléatoire et nécessite de monter assez haut dans les niveaux. ClapTrap active une compétence aléatoirement… Et le trophée vous demande de tous activer !

Sur ces derniers mots, je vous souhaite beaucoup de courage si vous vous lancez dans ce Borderlands. En espérant que l’apport visuel de la version PS4/Xbox One fasse oublier la répétitivité du titre.
Gearbox aura donc du boulot sur son futur Borderlands 3 s’il ne souhaite pas lasser les joueurs.

borderlands presequel

A propos de BadTripX

Connu sous le pseudo BadTripX au sein de la communauté Sony, j'ai décidé de créer ce blog afin de partager ma passion pour les Jeux Vidéo ainsi que les séries TV.

Les commentaires sont fermés.

Haut de page